répertoire d’objets | CINQ QUESTIONS AVEC MARGOT CERAMIQUE

Pour le Répertoire d’objets, je vais plus loin que le simple catalogue. Le savoir-faire des artisans m’intéresse et me passionne. J’ai envie de leur poser des questions, de fouiner, d’élaborer un peu. De façon simple et concise, je vous ferai découvrir différents créateurs dans cette série 5 questions avec. Voici Margot céramique.


 

Mireille Gagnon est une céramiste de Québec. Depuis que j’ai découvert son travail, je rêve de voir ses pièces, de les toucher. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai compris qu’elle vient de terminer sa deuxième année d’études à la Technique en céramique! Avec ce talent et cette mise en marché déjà très réussie, une belle carrière se dessine pour elle. J’aime beaucoup sa vision positive des affaires et de la création, sa fraîcheur. Elle a osé effectué une réorientation de carrière à la mi-vingtaine et je salue son audace. Trouver sa place, être sur son x, c’est une sensation magnifique qu’elle partage avec nous.

 

Q – BONJOUR MIREILLE! JE TROUVE MAGNIFIQUE LE NOM DE TON ENTREPRISE, MARGOT CÉRAMIQUE. PEUX-TU ME DIRE QUELLE EN EST L’INSPIRATION?

R – Dès le début de mon parcours en céramique, je savais que je voulais avoir un nom de compagnie qui pourrait plus tard devenir une marque. Mon propre nom n’était donc pas une option. J’ai par la suite commencé à faire des recherches (ce n’est vraiment pas facile!) et j’ai eu l’idée de regarder des ‘’vieux’’ prénoms. Je suis tombée sur Margot et j’ai tout de suite aimé ça. Je trouvais qu’il y avait une élégance dans ce mot et qu’il dégage également la douceur et la simplicité. C’est exactement ce que je souhaitais mettre de l’avant avec mes produits, c’est donc sur ce nom que mon choix s’est arrêté !

 
 

 

Q – TU SEMBLES APPRÉCIER LES DESIGNS SIMPLES ET INTEMPORELS, TANT SUR TES PIÈCES QUE POUR TES PHOTOS OU TON IMAGE. PEUX-TU ME PARLER DE TON PROCESSUS CRÉATIF?

R – Ayant un bac en Design graphique, j’avais déjà trouvé une façon de travailler et de créer qui me ressemblait. Même si ce sont deux champs complètement différents, je retrouve beaucoup de similarités entre ce que je faisais en design graphique et ce que je fais maintenant en céramique. En création, je suis quelqu’un de très structuré et ça se reflète beaucoup dans les objets que je fais. J’aime que les choses soient symétriques, droites, qu’elles se balancent bien. J’ai vraiment le souci que mes formes soient esthétiques et équilibrées.

Pour ce qui est de la simplicité de mes produits, c’est effectivement un aspect très important dans ma production. Le fameux dicton  ‘’less is more’’ s’applique totalement à comment je pense et comment je crée. Je trouve aussi que des objets simples peuvent se fondre plus facilement à tous les décors et donc attirer une plus grande clientèle, en plus de traverser le temps.

 
 

 

Q – TU ES CÉRAMISTE DEPUIS PEU DE TEMPS! TU AS EFFECTUÉ UN CHANGEMENT DE CARRIÈRE, JE CROIS. COMMENT TE SENS-TU DANS TA NOUVELLE VIE?

R – C’est le meilleur choix que j’ai fait de ma vie. Je me sens vivante, accomplie et je suis vraiment fière de pouvoir dire que j’ai choisi de suivre ma passion. C’est une décision qui n’était pas facile, qui était risquée. Mais une petite voix me disait que c’était ça que je devais faire. Depuis que j’ai pris cette décision, tout s’aligne bien pour moi. J’ai vraiment l’impression que je suis à la bonne place et c’est tellement un beau sentiment ! C’est sûr que j’ai mes moments de doute et d’angoisse. Un retour aux études n’est jamais facile à 26 ans, surtout dans un domaine assez incertain comme la céramique.

Je viens de terminer ma deuxième année de technique sur trois. C’est beaucoup de travail, j’ai des semaines de fou mais au fond de moi, je sais que ça en vaut le coût. J’ai également beaucoup de support de la part de mes proches et ça me donne l’énergie qu’il me faut pour continuer ! Je sais qu’il n’y a que du positif qui s’en vient pour moi dans les prochaines années. J’ai vraiment hâte de pouvoir travailler à temps plein sur ma compagnie et de pouvoir offrir aux gens encore plus de produits.

 
 

 

Q – LES GENS CRÉATIFS ONT SOUVENT LA TÊTE BOUILLONNANTE D’IDÉES. QUELS SONT TES PROJETS? ET TES RÊVES LES PLUS FOUS?

R – Mon plus grand rêve serait que Margot devienne une marque de produits pour la maison et pas seulement de céramique. J’aimerais pouvoir offrir aux clients une variété de produits comme des coussins, des nappes, etc. J’aimerais aussi avoir une boutique (ou plusieurs!) afin de vendre mes produits… Bien sûr, pour arriver à concrétiser ce rêve, je devrai avoir une équipe et je suis loin d’être rendue là. Je veux y aller étape par étape. On verra bien ce qui m’attend mais je crois que pour aller loin, il faut avoir ce genre d’objectifs.

 
 

 

Q – ENFIN, J’AIMERAIS CONNAÎTRE CINQ DES PERSONNES, LIEUX OU OBJETS QUI T’INSPIRENT ET/OU T’INFLUENCENT LE PLUS ACTUELLEMENT.

C’est une question que je trouve difficile. Pour l’instant, je suis pas mal tout le temps à l’école et il n’y a donc pas de lieu en particulier qui m’inspire… Par contre, je trouve qu’il y a de plus en plus de petites compagnies locales qui émergent au Québec et je trouve ça vraiment inspirant. Les gens, notamment les jeunes adultes, suivent leur passion et n’ont pas peur de partir en affaires.

Instagram m’a permis de découvrir plusieurs personnes talentueuses. Je pense entre autres à Laurie-Anne Atelier Fleur, qui m’inspire avec ses bouquets magnifiques et à qui j’ai acheté quelques fleurs pour mes pots. Je pense aussi aux filles de Dans le sac, qui créent des sacs réutilisables éco responsables pour le pain. Leurs produits sont vraiment beaux, elles font des photos magnifiques et leur image de marque est parfaite ! Mais je dois dire que la première compagnie à m’avoir inspirée est Trois Fois par Jour. Je les suis depuis leurs débuts et je les trouve très inspirants, car ils sont partis de rien et ont décidé de suivre leur passion. Je crois que leur compagnie fonctionne aussi bien parce qu’ils sont authentiques, un aspect qui est aussi très important pour moi.

Dans un monde de consommation où beaucoup de choses sont rendues très superficielles, je pense que les gens recherchent une certaine simplicité dans ce qu’ils consomment et qu’ils ont un désir de revenir à une consommation plus responsable. Ainsi, ce qui est vraiment super, c’est que les produits locaux ont de plus en plus la cote. Les gens trouvent ça important d’encourager les artisans d’ici et les petites compagnies québécoises. Ces gens travaillent corps et âme afin d’offrir des produits de qualité unique. On a vraiment des gens talentueux au Québec et chacun y trouve sa place, ce qui crée une immense communauté. C’est vraiment beau à voir !

 
 

Photos gracieusement offertes par Margot céramique 

 

Répertoire d’objets (Cinq questions avec) est une série visant à accumuler et créer un catalogue d’objets d’ici et d’ailleurs, créés avec goût et savoir-faire. Je vise à remplir mon camion virtuel de toutes ces choses qui rendent la vie plus belle sans l’encombrer, qui sont durables, utiles, originales, bien conçues. Je tenais autrefois un blogue (sur blogspot!!) qui répertoriait plein de trouvailles et d’objets d’artisans et de créateurs. Comme c’était populaire et que ça me manque, je recommence. Il y a tant de belles choses à découvrir. 

3 Comments

  • Linda Lévesque

    Répondre

    Bonjour Marie-Eve j’ai bien aimé .
    Est-ce que tu aurais les adresses a Québec car j’y vais la semaine prochaine et aimerais aller jeter un coup d’oeil surtout celle des filles ds le sac .Si c’est ds le vieux Québec tant mieux sinon pas de problème on va aller jeter un coup d’oeil pareil.
    Merci Linda

    2017-07-27 at 17:24
      • Oui je vous confirme qu’ils vendent également des sacs de Dans le Sac à La folle fourchette ! 🙂

        2017-07-27 at 22:49

Écrire un commentaire